Shock comme une covariable dans une étude du traitement de la bactérie Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline

Au rédacteur – Bien que l’article récemment publié par Soriano et al commente un sujet important et intéressant, je pense que l’article comporte d’importantes lacunes méthodologiques qui ont un impact sur les conclusions des auteurs. différences entre les estimations OR des analyses multivariées et univariées pour l’association mortalité et groupe de traitement de la vancomycine voir tableau, qui résume les OR présentés par Soriano et al Les auteurs placent le choc comme covariable dans leur modèle multivariable Ils donnent la rationalisation ceci est un facteur de confusion négatif de l’association entre le groupe de traitement et la mortalité

L’association entre le groupe traité par la vancomycine et la mortalité dépendrait du fait que le choc ne devrait pas figurer dans le modèle, car il est sur la voie causale entre le groupe de traitement et le groupe traité par la vancomycine. mort L’inclusion de ceci dans le modèle produirait des estimations OR pour l’association du groupe de traitement et de la mortalité, qui sont alors théoriquement indépendantes du choc. Je ne suis pas sûr de savoir comment interpréter leur modèle dans ce contexte ou la multi-variable coing. inclure le choc comme covariable Il serait utile de voir un modèle multivariable pour l’association du groupe de traitement et la mortalité sans choc comme covariable dans le modèle Il serait également utile de voir une évaluation de la signification statistique globale de l’effet du groupe de traitement dans le modèle, en plus de l’OR individuelle par sous-groupe

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels MEL: no conflicts