Le système de santé canadien doit être revu, disent les médecins du pays

Selon les médecins du Canada, il faut moderniser l’accès et améliorer les soins aux patients. Le système finance principalement les services fournis par les hôpitaux et les médecins. Selon l’Association médicale canadienne, elle paie 98,7% des services des médecins, mais seulement 45,6% du coût des médicaments sur ordonnance. Les résidents canadiens, ou leurs régimes d’assurance, sont responsables de payer pour d’autres services de santé, comme des béquilles pour une personne qui s’est cassé une jambe, une ambulance pour quelqu’un qui a eu une crise cardiaque et même des analgésiques. les pauvres n’ont pas d’assurance et n’ont pas les moyens de payer pour ces articles. “ Les besoins des Canadiens changent et notre système doit être modifié et mis à jour pour répondre aux défis du XXIe siècle en matière de soins de santé, ” a déclaré le président sortant de l’association, Colin McMillan, lors de la réunion annuelle de l’association à Vancouver, en Colombie-Britannique.“ Bien que l’Association médicale canadienne estime que des changements sont nécessaires, nous maintenons fermement le principe fondamental selon lequel l’accès à des services de santé de qualité au Canada reposera sur des besoins médicaux et non sur votre capacité de payer. # x0201d; “ Notre système a été conçu pour répondre aux besoins des personnes défavorisées. Il échoue maintenant à la fois eux et tous les autres parce qu’il ne s’est pas adapté aux temps, ” a déclaré le président entrant, Brian Day. “ Les plus grandes lacunes sont dans les régions les plus pauvres de notre pays, en particulier les communautés autochtones. Notre système de santé a été classé 30e par l’Organisation mondiale de la santé. ” Environ 250 délégués à la réunion de l’association ont examiné et adopté une série de résolutions pour recommander des façons d’améliorer les soins pour les patients canadiens. Par exemple, les délégués ont demandé aux gouvernements du Canada d’assurer une couverture complète des médicaments d’ordonnance et de la vaccination pour tous les enfants au Canada. Ils ont également exhorté les gouvernements à envisager la création d’un régime d’assurance sociale obligatoire, basé sur les cotisations, pour couvrir les besoins de santé à long terme des Canadiens. Ils ont aussi décidé que l’association devrait élaborer un cadre stratégique et des principes de conception pour l’accès aux soins médicaux. services nécessaires à la maison et dans la communauté. L’objectif est d’exhorter les gouvernements du Canada à élaborer une nouvelle loi, une Loi canadienne sur les services de santé prolongés, et la Loi sur la santé et la sécurité au travail. Bien que près de trois Canadiens sur quatre aient une assurance privée pour les services essentiels, au moins 30% des Canadiens n’ont pas accès à une assurance à risque élevé pour couvrir leurs médicaments, dit l’association. . “ Nous avons tendance à oublier que ce sont les gens qui en ont le plus besoin qui ne sont pas couverts, ” a souligné le Dr Day dépression. “ Je pense que nous sommes l’un des rares pays, sinon le seul pays avec des soins de santé universels qui n’offre aucun programme national de médicaments. ”