Les niveaux de névrose sont restés statiques dans les années 1990

Bien qu’il soit difficile d’ouvrir un journal aujourd’hui sans trouver d’article sur le stress, les derniers chiffres montrent que nous ne sommes plus névrosés aujourd’hui. 1990. De nouvelles données de l’Office for National Statistics ont montré que 17 % des adultes en Grande-Bretagne âgés de 16 à 64 ans présentaient un trouble névrotique au cours de la semaine précédant l’interview l’année dernière, contre 16 % en 1993. Les troubles incluaient la dépression, l’anxiété et les phobies. Les femmes étaient plus névrotiques que les hommes, bien que le taux ait légèrement augmenté chez les hommes mais soit demeuré stable chez les femmes. En 1993, 20 % des femmes et 13 % des hommes avaient un trouble névrotique, alors qu’en 2000 les chiffres correspondants étaient de 20 % et 14 % Le trouble le plus commun, vécu par 9 % des gens, était l’anxiété mixte et le trouble dépressif. En tout, 4 % de personnes avaient un trouble anxieux généralisé et 3 % ont rapporté un épisode dépressif. Les gens ont tendance à devenir moins névrosés à mesure qu’ils vieillissent. Les hommes et les femmes âgés de 65 à 74 ans présentaient un taux inférieur de troubles névrotiques (10 %) que les répondants âgés de moins de 65 ans. La morbidité psychiatrique chez les adultes, 2000 peut être consultée à www.statistics.gov.uk